FR

Nobel de Physique 2018

Gentec-EO est fier d’avoir contribué à une avancée mondiale dans l’industrie du laser.

La Canadienne Donna Strickland, le Français Gérard Mourou et l’Américain Arthur Ashkin ont reçu le prix Nobel de Physique. Les trois se partageront la récompense de 1 million USD décernée par l’Académie royale des sciences de Suède à Stockholm. 

Donna Strickland, de l’Université de Waterloo, est la première femme à recevoir le Nobel de physique depuis 1963. Elle a mérité cet honneur pour ses recherches sur la création des pulses laser les plus courts et les plus intenses jamais créés. C’est grâce à cette avancée technologique que vous pouvez lire cette nouvelle à l’écran! De nos jours, les lasers picosecondes et femtosecondes sont omniprésents dans la fabrication de composantes essentielles, allant du processeur aux écrans à DEL. Tout cela est possible grâce au concept de Donna Strickland.

L’Université de Waterloo et l’Université de Rochester, où Donna Strickland a publié ses premiers travaux en 1985 lorsqu’elle était doctorante sur les lasers à impulsions ultra‑rapides, font partie des partenaires de Gentec‑EO depuis l’époque de nos détecteurs d’énergie ED‑200. Encore aujourd’hui, ces deux institutions comptent sur nous pour les instruments de mesure les plus précis sur le marché. Nous sommes fiers d’avoir été la première compagnie à commercialiser un détecteur d’énergie laser dans les années 70 et ravis d’avoir contribué à ce moment historique!

Gérard Mourou, directeur du Laboratoire d’optique appliquée, a reçu le quart de la récompense pour ce prix Nobel, pour ses recherches, menées de façon conjointe avec Donna Strickland, sur l’amplification à dérive de fréquence (chirped pulse amplification). Il fait partie des initiateurs de l’Institute of Extreme Light et du laser APOLLON, dont la construction sera bientôt terminée près de Paris. Le laser APOLLON aura une puissance maximale de 10 pétawatts (10 millions de milliards de watts!)

Il est aussi impliqué dans le projet Extreme Light Infrastructure (ELI) en Tchéquie, en Roumanie et en Hongrie, où les attentes sont d’atteindre des puissances combinées dépassant 10 pétawatts. Tous ces lasers gigantesques sont contrôlés et surveillés à l’aide de centaines de calorimètres et détecteurs d’énergie de haute précision Gentec‑EO, reconnus pour être les plus précis sur la planète.

Arthur Ashkin, anciennement affilié aux laboratoires Bell Labs, a reçu la moitié de la récompense pour sa démonstration de pinces optiques permettant d’utiliser, manipuler et déplacer des particules à l’aide de lumière. C’est une technologie qui s’apparente aux rayons tracteurs, permettant aux scientifiques de manipuler des atomes, virus et bactéries avec des faisceaux laser, comme si c’étaient des doigts lumineux. 

Sans l’ombre d’un doute, Strickland, Ashkin et Mourou ont mérité ce prix pour leur contribution à l’avancement de la science. Grâce à leurs efforts combinés, notre vision du monde a changé, et les outils technologiques avec... en commençant par l’appareil que vous tenez entre les mains!


Gabrielle Thériault
Gabrielle est la directrice marketing chez Gentec-EO.
More from this author
COPYRIGHT ©2019 Gentec-eo Spektrum média